Reynishverfi

Lieu précédent Lieu suivant Voir le jour correspondant

Bains Bláa Lónið (Blue Lagoon) 13/09/2009 ~18:30

Intérêt du lieu ****
Facilité d'accès ****
Localisation Voir la carte
Coordonnées GPS +63° 52' 46", -22° 26' 54"

Le Blue Lagoon (en islandais : Bláa Lónið) est le nom d'une célèbre et importante station thermale située au sud-ouest sur la péninsule Reykjanes, à 4 kilomètres au nord de Grindavík, 14 kilomètres de l'aéroport international de Keflavík et 40 minutes au sud-ouest de la capitale.

La particularité de cette station thermale, est la création d'un lac totalement artificiel de plus de 200 mètres de long alimenté par l'eau de la centrale électrique géothermique voisine de Svartsengí, et le tout situé dans une zone volcanique, au milieu des champs de lave. Grâce à un forage à plus de 2000 mètres de profondeur, cette centrale extrait une eau sous pression à 240°C qui permet de produire de l'électricité géothermique et de chauffer les villes de Grindavík et Reykjavík.

L'eau chargée en silice ressort de la centrale entre 30 et 40°C et alimente directement la station thermale et le lac artificiel pour le plus grand bonheur des islandais et des curistes. Cette eau est naturellement riche en sels minéraux, silicates et algues bleu-vertes. Ce sont ces algues qui donnent au lagon sa couleur bleue turquoise laiteuse et expliquent le surnom. Cette eau a une renommée internationale pour le traitement de nombreuses maladies de la peau telles que le psoriasis et l'eczéma. Le centre comprend également saunas, bains d'eau bouillante, chutes d'eau, massages, etc.

Lorsque nous sommes arrivés en Islande le 28, nous avions pour projet de nous arrêter au Blue Lagoon dès la première journée et de nous y prélasser un moment pour récupérer du voyage et du léger décalage horaire. Finalement ça ne s'était pas fait pour de nombreuses raisons et nous l'avons amèrement regretté. Alors qu'il faisait un soleil radieux et que nous étions en plein milieu de l'après midi à l'aller, nous n'avions malheureusement que du ciel gris, une pluie fine, une température sous les 8°C et une nuit déjà bien installée à l'aller (cette photo résume bien la situation).

Cela ne nous a pour autant pas démotivés et nous avons décidé de tenter le tout pour le tout. Le prix d'entrée était assez élevé (8500 krónur pour deux, soit 47 euros), mais les locaux et l'expérience étaient super. En fait, on se présente à l'entrée, on paye sa place et on se voit remettre un bracelet électronique qui permet de tout gérer sur le site (ça va de son casier pour mettre ses affaires au bar et aux soins). L'épreuve fatidique pour nous continentaux était bien sûr la douche collective obligatoire et entièrement nu avant de rentrer dans le bain. On avait quelques appréhensions avant d'y arriver, mais finalement, une fois que tout le monde est tout nu, ce n'est pas vraiment un problème.

On entre ensuite dans une piscine intérieure qui permet de se familiariser avec la température de l'eau avant de sortir, et je dois dire que le choc était particulièrement violent. L'eau est extrêmement chaude, probablement aux alentours de 40°C, et l'entrée dans l'eau prend un certain temps. On s'y habitue toutefois assez vite, et c'est quand on sort à l'extérieur qu'il faut se méfier. On a alors le corps dans une eau laiteuse à 40°C et la tête (ou le haut du corps pour les plus téméraires) exposée au vent et aux températures de moins de 10°C.

Nous avons barboté pendant une bonne heure et demi, à faire des allers-retours dans le bain, à nous poser sur les rochers et souffler un peu. Finalement, alors que nous avions décidé de rester jusqu'à la fermeture, nous avons décidé d'écourter la visite pour plusieurs raisons. Premièrement on commençait à avoir froid, même dans l'eau à 40°C. Deuxièmement, on s'ennuyait un peu... il faut dire qu'il n'y a pas grand chose à faire, et comme il n'y a qu'un mètre de fond, c'est assez dur de nager. Troisièmement, il se faisait tard, il faisait nuit et même si l'ambiance était féérique (nous étions perdus dans un bain d'eau chaude, dans la vapeur et le brouillard au milieu des champs de lave quand même) on avait de la route à faire pour rentrer et il fallait encore trouver un endroit pour manger. Et enfin, on avait très envie d'aller aux toilettes et je m'imaginais mal ressortir de l'eau pour y retourner ensuite tellement il faisait froid, et tellement les toilettes étaient éloignés du bain.

Nous sommes finalement repartis une fois la nuit complètement tombée. Nous nous sommes gelés les fesses sur le trajet retournant au parking. Il faisait probablement 5°C et il y avait un vent bien violent qui soufflait dans nos cheveux mouillés. C'est sans surprise que nous sommes tombés madades le lendemain.

Bien entendu, les photos suivantes ne sont pas de nous, non seulement il faisait nuit, mais je n'allais pas prendre mon appareil en allant dans l'eau (bien que ça n'ai pas découragé certains).


Bláa Lónið (Blue Lagoon) (13/09/2009) Météo à l'aller © Kenneth GendronBláa Lónið (Blue Lagoon) (13/09/2009) Brume du crépuscule © RTH SigurdssonBláa Lónið (Blue Lagoon) (13/09/2009) Météo au retour © squashsite.co.ukBláa Lónið (Blue Lagoon) (13/09/2009) Eau laiteuse © Scooter (picasaweb.google.com)Bláa Lónið (Blue Lagoon) (13/09/2009) Centrale Svartsengí © Simon Cole

Lieu précédent Lieu suivant Voir le jour correspondant

L M M J V S D
24 25 26 27 28 29 30
31 01 02 03 04 05 06
07 08 09 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
août-septembre 2009
XHTML 1.1 Valide CSS 2.1 Valide