Skarðsvík

Jour précédent Lieu suivant Voir le jour correspondant

Fjord Vestfirðir (les fjords du nord-ouest) 09/09/2009 ~10:00

Intérêt du lieu *****
Facilité d'accès ***
Localisation Voir la carte
Coordonnées GPS +65° 26' 51", -21° 34' 43"

Vestfirðir, aussi appelé « West Fjords » ou simplement « la région des fjords du nord-ouest » désigne l'immense péninsule au nord-ouest du pays. Bien qu'elle mesure plus de 120 kilomètres de long et de large, elle n'est reliée au pays que par une bande de terre de seulement 7 kilomètres de large entre les deux fjords Gilsfjörður et Bitrufjörður.

La région des fjords du nord-ouest est très montagneuse, la côte y est littéralement déchiquetée par des dizaines de fjords et l'intérieur est largement occupé par des hautes montages et des pentes abruptes. On y trouve les plus grandes falaises du nord de l'océan Atlantique ainsi que le glacier Drangajökull loin au nord, près du cercle polaire arctique.

Cette région ne comprend pratiquement aucune plaine, ce qui la rend totalement inapte à l'agriculture. L'économie s'y concentre avant tout sur les activités portuaires. Les fjords du nord-ouest ne sont clairement pas la région la plus peuplée du pays. Bien qu'elle s'étende sur plus de 22000 km² (deux fois l'Île-de-France ou trois fois la Corse), on n'y compte que 7380 habitants, soit une densité ridicule de 0,33 habitant au kilomètre carré. Toutefois, environ 3000 de ces habitants sont localisés dans la capitale de la région, la ville d'Ísafjörður, ce qui réduit la densité moyenne des campagnes à moins de 0,2 habitant au kilomètre carré. En bref, c'est un endroit très, très, très isolé.

La plupart des touristes qui ont l'occasion de faire le tour complet de l'Islande ignorent complètement cette région sur leur parcours. Tout simplement parce qu'on n'y trouve rien ni personne. Le Routard décrit l'endroit en ces termes : « Région magnifique et nous pesons nos mots. Pour les amateurs de solitude, ou tout simplement pour ceux chez qui la curiosité est un vilain défaut... »

Nous n'avions pas l'intention de revenir en Islande sous peu, alors nous avons décidé d'y consacrer deux jours de notre voyage. Et il fallait au moins ça, car dans cette région, on perd toute notion des distances. Les multiples fjords qui découpent la côte rallongent terriblement les trajets, et ce qui devait être un trajet classique de 100 kilomètres à vol d'oiseau jusqu'à Ísafjörður s'est révélé en faire finalement 300. Et l'état du réseau routier est assez... variable.


Jour précédent Lieu suivant Voir le jour correspondant

L M M J V S D
24 25 26 27 28 29 30
31 01 02 03 04 05 06
07 08 09 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
août-septembre 2009
XHTML 1.1 Valide CSS 2.1 Valide